Congrès Eurotas 2019

 

Eryn Donnalley

Inspirer les autres vers une évolution verticale dans un monde horizontal.

Eryn est auteure, artiste, coach de vie certifiée et activiste du changement intérieur. Actuellement, Eryn est étudiante en maîtrise à ALEF Trust in Consciousness, Spirituality and Transpersonal Psychology et a une grande passion pour la transformation intérieure. Elle croit que nous pouvons créer une meilleure planète si nous nous guérissons nous-mêmes et que nous nous élevons de notre conscience centrée sur le «je». Son livre, Facing Freedom, est un témoignage dans lequel elle raconte son voyage en solitaire de 28 mois à travers 5 continents et partage les détails intimes de son propre cheminement de guérison vers la complétude. Bien que la première moitié de sa vie fût centrée sur sa carrière dans la gestion (secteur du bâtiment), l’acquisition de «choses» et le renforcement de son ego, ses efforts consacrés à trouver une guérison émotionnelle et une croissance spirituelle tout au long de ses voyages ont entraîné un changement de paradigme dans lequel est également né son potentiel créatif. Des griffonnages de son carnet de voyage à la qualité actuelle d’une galerie d’art, les minutieux coups de stylo de ses créations de mandala vous entraînent dans un voyage intérieur dans la psyché et sur le chemin de la guérison. Jung l’a dit le mieux quand il a dit que les mandalas étaient «L’exposant de tous les chemins. C’est le chemin qui mène au centre, à l’individuation. » C’est le chemin… l’acte intentionnel de re-devenir.

Web: www.eryndonnalley.com

Conférence

Crise du monde intérieur = Crise du monde extérieur

Les sociétés occidentalisées souffrent actuellement d’une crise intérieure de l’âme. Cela est évident avec nos problèmes généralisés de dépression, de santé mentale et d’obésité, les taux croissants de divorce et même de suicide. Nous sommes devenus une culture qui donne la priorité aux projets de carrière, à l’acquisition de choses dénuées de sens, aux séries télévisées et aux avances financières plutôt qu’à la nature, aux liens familiaux et nourrissants. Cela épuise l’âme. Ce «vide d’âme» produit un individu très centré sur le «je», car lorsque nous avons mal, nous sommes égoïstes. De cet espace intérieur, nous nous apaisons avec la surconsommation de produits et d’aliments, drogues et activités nuisibles pour le corps-esprit-âme nuisant. Cette crise de l’âme crée une crise de la terre par le changement climatique – depuis la surconsommation entraînant une pollution considérable due à la production, au gaspillage excessif dans notre société-jetable et à l’indifférence constante pour la Nature et les espèces animales. (…)

Inscrivez-vous dès maintenant

En vous inscrivant rapidement, vous bénéficiez de tarifs préférentiels…